Les distributeurs automatiques Selecta équipés de défibrillateurs sauvent des vies

Selecta élargit l’étendue des fonctions de ses distributeurs automatiques forts appréciés. En complément de l’offre de restauration en cas de petits creux, ils servent également de station pour défibrillateurs et de bourse d’échange de livres. Les emplacements préférés sont ceux des cabines téléphoniques qui seront prochainement démantelées.

En Suisse, une personne est victime d’un arrêt cardiaque plusieurs milliers de fois par an. La « crise cardiaque », ainsi appelée dans le langage populaire, est mortelle pour plus de 90 pour cent. Ceci ne devrait pas être une fatalité. Jusqu’à 60 pour cent des personnes victimes d’un arrêt cardiaque pourraient être sauvées. L’accès aisé aux défibrillateurs de premier secours en est une condition préalable essentielle. C’est pourquoi Selecta envisage, en collaboration avec la centrale d’alarme des ser-vices d’urgence des hôpitaux de Soleure, d’augmenter, grâce à une approche innovante, la disponibilité de défibrillateurs accessibles au public 24 heures sur 24.

Les distributeurs automatiques cultes de Selecta, connus dans toute la Suisse, doivent être complétés par une station de défibrillateurs. Grâce à cette combinaison, les distributeurs automatiques permettront non seulement de satisfaire l’envie d’un savoureux encas lorsque l’on est hors de chez soi, mais contribueront aussi de manière significative à un réseau plus dense de défibrillateurs de premier secours facilement accessibles. « Depuis sa création, Selecta s’engage pour le bienêtre de la population. En équipant nos distributeurs automatiques de défibrillateurs, nous poursuivons cette voie avec détermination », explique Thomas Nussbaumer, Managing Director Région DACH.

On estime le nombre de défibrillateurs en Suisse à 25 000. Toutefois, la plupart d’entre eux ne sont pas accessibles 24 heures sur 24, voire même sont inaccessibles au public, car ils se trouvent dans des gymnases, des piscines, des centres commerciaux ou des bâtiments de l’administration publique. Équiper les distributeurs automatiques Selecta avec des défibrillateurs contribue de manière significative à la fourniture à l’échelle nationale d’appareils de premier secours accessibles dans les espaces publics. « Les victimes devraient pouvoir être amenées à un défibrillateur en l’espace de cinq minutes », précise Oliver Reisten, directeur médical des services d’urgence des hôpitaux de Soleure. « Les hôpitaux de Soleure ont lancé, conjointement avec la Fondation de cardiologie d’Olten, un projet visant à rendre le plus grand nombre possible de défibrillateurs accessibles au public 24 heures sur 24. L’initiative de Selecta est une étape importante dans l’atteinte de cet objectif. Nous sommes très heureux d’apporter notre soutien à Selecta pour ce projet pour le bien des patients concernés. »

Parallèlement au projet « Défi », il est prévu de mettre en place une bourse d’échange de livres attenante aux distributeurs automatiques. Elle est conçue sous la forme d’une bibliothèque ouverte, qui met gratuitement à disposition des livres que l’on peut échanger ou emporter. Chacun peut à tout moment apporter ou emporter un livre, rapporter ou conserver un livre lu et placer un nouveau livre dans la bibliothèque publique. Ainsi, grâce à cette extension, les distributeurs automatiques cultes de Selecta seront dotés d’une fonction supplémentaire au service du grand public.

Selecta a déjà testé un distributeur automatique pilote équipé d’un défibrillateur et d’une bibliothèque à Morat. À présent, la prochaine étape consiste à soumettre le nouveau concept de distributeurs automatiques à un test d’endurance dans le plus grand nombre de lieux possible. Les emplacements idéaux incluent ceux des anciennes cabines téléphoniques de Swisscom, qui doivent être démantelées en raison du comportement modifié en matière de communication. Depuis quelques mois, Selecta travaille sur des concepts de « réaffectation » de tels lieux bien desservis, afin de continuer à les utiliser de manière judicieuse. Les distributeurs automatiques do-tés d’un défibrillateur et d’une bourse d’échange de livres sont un premier résultat de ces plans de réaffectation.

Mais cela ne doit pas s’arrêter là. « Nous pensons à des zones multifonctionnelles qui combinent la restauration instantanée à d’autres services », indique Thomas Nussbaumer. « Nous ne voulons pas nous contenter d’installer des distributeurs automatiques, mais offrir des solutions adaptées aux sites. C’est pourquoi nous recherchons actuellement des partenariats intéressants pour la réalisation de telles zones pu-bliques. »